Livraison GRATUITE à partir de 40,00€ d'achat

Les personnes autistes et leurs cinq sens

- MARIADNE GUINARD

Les personnes autistes et leurs cinq sens

Les personnes autistes ont des sens plus affûtés ou une gestion particulière de leurs perceptions, dans cet article vous pouvez trouver une présentation globale de la gestion sensorielle pour une personne autiste.

 

Volet 1 : l’autiste et ses cinq sens

 

Une perception particulière


Les personnes autistes ne sont pas toujours hypersensibles aux sons ou à la lumière mais cela est très fréquent, et ce qui ne dérange pas la plupart des personnes, sera pénible pour elles. Elles devront alors développer des stratégies d’adaptation mises en place pour éviter les crises d’angoisse, de pleur, ou de colère. La stratégie d’adaptation ne permet pas toujours de compenser le stress induit par l’hyperstimulation liée à la perception sensorielle, de plus elle peut se surajouter à la fatigue car elle est coûteuse en termes d’énergie déployée. Ainsi, il est important de réfléchir à ce qui peut être mis en place, afin d’aider la personne autiste à ne pas souffrir quotidiennement de sa grande sensibilité au niveau de ses cinq sens. 

Le lexique des 5 sens en terre neuro-divergente


Afin de mieux comprendre de quoi il s’agit lorsque nous parlons de particularité liée aux cinq sens, voici la présentation de quelques termes qui peuvent être employés pour parler du rapport spécifique à l’ouie, à l’odorat, à la vue, au toucher et au goût.

  • Hypersensibilité : Il s’agit d’un terme pour parler de façon générale d’une sensibilité accrue aux diverses stimulations sensorielles. Elle est souvent méconnue ou peu prise en compte, et va néanmoins générer beaucoup de fatigue pour la personne. Cela concerne aussi bien les sens que les émotions.
  • Hyposensibilité : À l’inverse de l’hypersensibilité, il s’agit d’une perception sensorielle moindre qui peut causer des difficultés pour se protéger des brûlures ou des blessures liées aux coups par exemple, à cause d’un dysfonctionnement du traitement des informations.

  • Hyperesthésie est une faculté à tout percevoir de façon accrue pour un ou plusieurs sens. Cela se manifeste souvent par une perception très fine au niveau d’un ou de plusieurs des sens. Les capteurs sensoriels sont ainsi plus performants et cela peut engendrer des difficultés dans certaines situations car les sensations deviennent alors douloureuses, là où elles ne devraient ne faire que transmettre des informations.

 

L’hyperacousie par exemple est une sensibilité extrême aux sons, et les sons un peu plus forts, un peu plus stridents, vont causer une grande gêne, voire une douleur à la personne.

  • La synesthésie est la capacité de relier plusieurs de ses sens en des perceptions croisées. Une perception qui doit normalement éveiller un seul de nos sens, en stimulera un autre en même temps. C’est, par exemple, l’association de la vue et de l’ouie par rapport à la musique, lorsque des personnes voient des notes de musique en couleur. Il ne s’agit pas d’une pathologie, mais seulement d’une particularité relativement rare, qui engendre des perceptions peu communes.

  • Le déficit d’inhibition latente est un manque de capacité à dissocier les sons ou les perceptions. Ainsi, dans une salle bruyante, la personne entendra au premier plan, aussi bien la personne qui lui parle, que la musique ou le bruit des couteaux et des fourchettes qui s’entrechoquent.

Gérer et vivre avec une perception différente


Pour la personne autiste, cette sensibilité particulière revient à être sans cesse bombardé d’informations et à ne pas pouvoir s’en détacher ou s’en préserver à moins d’être dans un espace bien connu ou dont les sensations générées sont agréables pour elle. 

Il est possible de vivre au quotidien avec une hypersensibilité mais pour ne pas s’épuiser et ne pas fuir certaines situations, il est important d’apprendre à connaître ses limites et ses particularités et de savoir comment appréhender une perception particulière. 

Les personnes ultrasensibles auront des difficultés dans les endroits trop lumineux, trop bruyants ou comportant trop de stimulations sur le plan de l’odorat. 

Il existe des moyens pour se préserver du stress lié à la sur-stimulation sensorielle. De nombreuses personnes autistes subissent ces sensations et sont épuisées, ou se sentent mal dans leur peau lorsqu’elles ne sont pas chez elles. Ainsi elles préfèrent rentrer afin de pouvoir se reposer et se détendre, mais parfois elles subissent une solitude non désirée uniquement pour préserver leur santé nerveuse et mentale. L’hyperesthésie engendre des douleurs physiques et morales, des maladies chroniques du fait d’une sur-stimulation des sens trop fréquente. Il est possible d’apaiser et de diminuer ces facteurs de stress, même dans un lieu public, ainsi certains cinémas ou supermarchés commencent à prendre en compte les particularités des personnes autistes et vont baisser les lumières et le son. Ils vont également veiller à proposer des transitions douces afin de ne pas brusquer les sens des autistes souffrant d’hypersensibilité sensorielle. Ce genre de démarche est encore rare et se fait seulement dans certains endroits.

 

Quelques fiches outils pour mieux gérer ses cinq sens


Ces sujets seront développés en abordant chacun des cinq sens dans d’autres articles traitant de la façon de gérer cette sensibilité pour une personne autiste. 

Dans les prochains articles, nous présenterons chaque sens avec les moyens de gestion sensorielle et émotionnelle, accompagné de la description d’objets présents sur le site bienêtreaustiste.com

 

Les autres sens qui ont une importance pour la perception de soi


  • La proprioception : il s’agit de la faculté à avoir une image globale de son corps autrement nommée, le schéma corporel. La proprioception est utile car la connaissance des contours de son corps permet de ne pas se cogner, de mieux gérer les mouvements et de les adapter à son environnement, et le rapport à ce qui entoure la personne. Certaines personnes autistes ont besoin de séances avec des psychomotriciens afin de mieux gérer leur corps, savoir le placer et réguler son équilibre et même la synchronisation des mouvements.
  • L’intéroception : elle est une capacité à ressentir l’intérieur de son corps, et les différents organes qui le constituent. Certaines personnes ne ressentent presque pas cette intériorité et ont des difficultés à avoir conscience des parties de leur corps. Pour d’autres personnes les ressentis internes sont trop forts et elles possèdent une grande finesse dans la perception des moindres changements ou altération de leurs organes et de leurs muscles. Un déficit d’interoception peut, par exemple, poser des problèmes pour l’enfant pour savoir quand il doit aller aux toilettes. 

Les accessoires pour favoriser l’intérocetpion et la proprioception


Pour ces deux sens essentiels et souvent négligés, il existe des accessoires très utiles pour les personnes autistes car ils peuvent leur offrir un grand réconfort et leur donner accès à une perception plus agréable de leur corps ou encore les aider à ajuster les difficultés de ressentis corporels :


  • La couverture lestée est idéale afin d’aider la personne autiste à avoir une meilleure appréciation de son schéma corporel. 



https://bienetreautiste.com/products/couverture-lestee-gris-fonce : 

Cette couverture contient des petites perles de verre qui offrent un poids agréable et épouse la forme du corps sur lequel elle est posée. Elle est hypoallergénique et antibactérienne afin de prévenir le risque d’allergies, en effet le coton est une matière bien adaptée pour la sensibilité de la peau d’une personne autiste car elle est respirante et absorbante. Ce modèle est de 150 cm sur 200 cm. Elle ne peut pas être lavée en machine et il ne faut pas l’exposer au soleil. Il faut faire attention à choisir un modèle qui s’adapte à la taille de la personne afin qu’elle puisse s’en dégager facilement tout en ayant le poids suffisant pour se relaxer. C’est pourquoi, il existe des modèles ayant des poids différents entre 6 et 11 kg à choisir en fonction de la taille et du poids de la personne. Pour les enfants, il faudra choisir des modèles plus petits et plus légers.


  • Le drap de compression 


Ce drap de compression se décline en trois formats selon la taille du lit. Il est doux et offre une sensation de compression. Ce type de drap peut être utilisé à partir de 5 ans et peut aider l’enfant à se sentir à l’aise dans son corps, il permettra également de favoriser l’endormissement ou l’apaisement. Ce drap est composé d’élasthanne à 20 % et de nylon à 80 %. Il peut être lavé en machine et séché à l’air libre.

https://bienetreautiste.com/products/drap-de-compression

  • La bouillotte permet de pallier aux difficultés liées à l’interoception, les douleurs chroniques et le besoin de diminuer l’hypersensibilité à ses ressentis internes. Il existe différentes formes de bouillottes. La bouillotte classique doit être remplie avec de l’eau très chaude et va apporter une sensation de chaleur sur la zone où elle est appliquée. Des bouillottes contenant des graines sont très agréables car elles épousent la forme du corps et elles peuvent être réchauffées facilement au four, au micro onde ou sur un radiateur. Elles auront alors une fonction apaisante pour les douleurs, mais également le même usage qu’une couverture lestée car elles permettent d’augmenter la sensation d’être unifié, ce qui aide la personne autiste à mieux percevoir les contours de son corps. Il est possible de trouver des bouillottes de toutes les formes et qui peuvent s’insérer dans une peluche, cela peut ajouter au réconfort car elles peuvent être personnalisées en fonction du centre d’intérêt préféré de la personne.

0 commentaire
Laisser un commentaire
SERVICE CLIENT

Besoin d'aide ? Notre équipe est à votre service 7j/7 pour toute question sur nos articles ou votre commande.

PAIEMENT EN 3X DÈS 100€

Échelonnez vos achats sur 3 mois sans frais supplémentaires !

PAIEMENTS SÉCURISÉS

Nous utilisons le cryptage SSL pour des paiements en toute sécurité avec Stripe & Paypal.

SATISFAIT OU REMBOURSÉ

Quelque chose ne va pas ? Vous avez 14 jours pour changer d'avis