Livraison OFFERTE en France à partir de 50€ d'achat

Les personnes autistes et leurs cinq sens : la vue

- MARIADNE GUINARD

Les personnes autistes et leurs cinq sens : la vue

Les personnes autistes possèdent une vision plus affûtée, avec une perception particulière des lumières et des mouvements. Dans cet article, voici une présentation de la gestion de la sensibilité visuelle pour une personne autiste.

Volet 2 – La vue

Une grande sensibilité visuelle

Dans notre société, la vue est le sens le plus sollicité et, pour une personne autiste, il n’est pas toujours aisé de devoir composer avec sa fatigue visuelle. Les lumières vives et artificielles sont souvent en cause. En effet, dans les lieux publics, les écoles, les magasins, les centres de soins, les lumières employées sont soit des néons, soit des luminosités très blanches ou enfin, des lumières qui scintillent ou qui sont tout simplement trop fortes. Pour la personne autiste, cela peut vite devenir un cauchemar de devoir faire face à ces sollicitations visuelles permanentes ; avec les écrans qui sont présents dans les bars, dans les transports et/ou les gares, les sources de stimulations visuelles sont démultipliées. Ainsi, la personne autiste va devoir faire face à une masse considérable d’informations uniquement par la vue. Cela ne représente pas seulement un inconfort lié à ces lumières vives, mais une réelle douleur à laquelle elle doit faire face au quotidien. De plus, ce phénomène sera amplifié en fonction de son état de fatigue ou de stress.

Un autre aspect, peu évoqué et dont peu de personnes ont conscience, est la difficulté liée aux perceptions de mouvements. L’afflux sensoriel sur le plan visuel est d’autant plus grand dans une foule ou dans un lieu où beaucoup de choses sont en mouvement, surtout si ces mouvements sont imprévisibles et incohérents. Ils peuvent alors engendrer beaucoup de stress pour la personne autiste. Les conséquences sont une sensation de tournis, des nausées, des migraines, une angoisse et, plus simplement, une grande fatigue. Certaines personnes autistes compensent ces gênes en ayant davantage d’activités, ce qui leur permet de s’habituer aux effets visuels liés aux mouvements. Cependant, d’autres auront des difficultés, même lorsqu’il s’agit de conduire, de se déplacer en ville ou de voir des manèges tourner, à cause de la surstimulation visuelle liée aux effets de mouvement.

Une perception visuelle particulière

Le rapport qu’entretient une personne autiste à la vision n’est pas toujours un inconvénient ou une source de souffrance ; il peut également être une source d’émerveillement, de joie et de créativité. Certaines personnes autistes sont synesthètes et peuvent avoir une vision très particulière des choses. La synesthésie est, par exemple, le fait de voir des mots en couleur ou de visualiser des notes de musique en même temps qu’elles les entendent. C’est difficile à imaginer pour quelqu’un qui ne vit pas ce genre de choses, mais cela peut donner des capacités insoupçonnées, notamment sur le plan de la créativité. Comme nous l’évoquions plus haut, certaines personnes autistes se passionnent pour les effets visuels, ce qui permet de compenser la difficulté en pratiquant des activités permettant de voir davantage de mouvements ou de lumières et d’apprendre à les percevoir ou à les intégrer autrement. Cela peut être une passion pour les lampes, ou un attrait pour les sports de glisse ou pour la vitesse. Dans ce cas, le fait d’avoir des sensations intenses sera source de plaisir, car elles seront recherchées et donc, sous le contrôle de la personne qui le vit.

Une autre faculté, en lien avec l’autisme, est l’attention pour les détails, ce qui peut se révéler un véritable atout pour repérer des erreurs, des défauts, ou même pour voir des éléments visuellement inaccessibles à d’autres personnes. Pour toutes ces raisons, certaines personnes autistes peuvent exceller dans des domaines artistiques et avoir un talent particulier pour exercer certains métiers demandant une analyse fine des détails. Par ailleurs, cela n’est pas le cas de toutes les personnes autistes et cela ne minimise pas la nécessité de prendre en compte leurs besoins sur le plan sensoriel. Les sens des personnes autistes sont une grande cause de fatigue et de stress et cela peut amplifier le stress social ; c’est pourquoi il est important de comprendre et d’accompagner les spécificités sensorielles de ces personnes et de ne pas les minimiser, même lorsqu’elles ont un fort potentiel d’adaptation.

Gérer et vivre avec des yeux sensibles

Il n’est pas aisé pour une personne autiste de parler de ses difficultés, d’autant plus qu’elles sont rarement entendues et comprises. Porter des lunettes de soleil dans un magasin n’est pas toujours la solution, car cela peut attirer l’attention, surtout lorsqu’elles sont portées en plein hiver. Se rendre dans la nature, dans un endroit calme et cosy, rencontrer des personnes compréhensives permettra de contrebalancer la fatigue liée au stress visuel. Il existe des moyens d’apaiser les yeux avec des lumières plus douces et plus agréables, et de rechercher des lieux avec des lumières tamisées. Un restaurant avec des bougies, des cinémas qui baissent l’intensité des lumières lors de séances spéciales pour les personnes sensibles à la lumière et, désormais, certaines grandes surfaces, qui aménagent des horaires où les lumières sont également moins fortes. Certaines personnes autistes préfèrent dormir les volets et les rideaux fermés, voire porter un masque occultant afin de ne pas être perturbées par les stimuli visuels. Le déficit d’inhibition latente va effectivement perturber le sommeil d’une personne autiste, qui pourra percevoir les lumières et leurs variations, même au travers de ses paupières, ce qui pourra prendre le dessus sur la fatigue et son besoin de repos. D’autres personnes autistes seront au contraire rassurées de sentir la lumière naturelle baigner de sa douce présence une pièce et se détendront mieux avec des volets ouverts et une pénombre plutôt que le noir total.

Il est important de ne pas s’exposer de façon répétée à des lumières trop vives, car la fatigue et le stress engendrés seront intenses. Le mieux est, autant que possible, d’éviter les lieux trop éclairés et d’essayer de se préparer avant de s’y rendre, grâce à des techniques de relaxation. Pour ce faire, il est possible d’utiliser l’EFT, l’ASMR, la méditation de pleine conscience ou encore, de trouver des objets qui apaiseront la personne autiste sur le plan sensoriel et l’aideront à retrouver une harmonie corporelle grâce à cette détente.

Quelques fiches outils pour mieux gérer l’hypersensibilité visuelle

La vue peut également être un atout et une source de plaisir pour la personne autiste. Ainsi, pourquoi ne pas se servir de ces sensations agréables pour contrebalancer les moments de stress ou, tout simplement, pour agrémenter le quotidien ? Il existe de nombreux objets avec des effets visuels ou de lumières très agréables et qui plairont certainement aux personnes autistes ; ainsi, elles pourront s’immerger pleinement dans ces ambiances visuelles.

La meilleure solution en cas de migraine ou de troubles visuels est de se détendre, soit dans le noir total ou dans une ambiance chaleureuse et douce. Quelques objets, présents sur le site bienêtreaustiste.com pourront accompagner ce moment de détente.

La veilleuse hippo à LED, un moment de réconfort visuel à tout âge

https://bienetreautiste.com/products/veilleuse-hippo-a-led

Les veilleuses sont souvent considérées comme un objet pour les tout-petits, mais le bénéfice apporté par leur lumière peut également aider une personne adulte à se détendre et à évacuer la fatigue nerveuse.

Après une surexposition à des lumières vives ou à un moment d’anxiété, il est possible de créer une ambiance apaisante grâce à des veilleuses aux lumières très douces et avec un design mignon, des formes douces et des fonctions très pratiques.

La veilleuse à LED hippo possède huit couleurs différentes pour agrémenter le moment de détente ou aider à trouver le sommeil dans un climat rassurant. Afin de changer le mode, il est possible d’appuyer dessus ou d’utiliser la télécommande fournie. 

La veilleuse est en silicone souple écologique, de petite taille 12 × 10,8 × 10 cm ; elle peut s’emporter partout, d’autant plus qu’elle peut être rechargée via un câble USB, et aura une capacité d’autonomie de 10 à 15 heures ; elle consomme donc très peu.

La veilleuse hibou à LED, source de calme pour la sieste ou la nuit

 

https://bienetreautiste.com/products/veilleuse-hibou-a-led

La veilleuse à LED hibou est également très belle et amusante ; elle pourra aider la personne autiste à se détendre. Elle peut être utilisée pour lutter contre la peur du noir et éviter les insomnies. La veilleuse hibou possède huit couleurs différentes, qui sont toutes très agréables et reposantes pour les yeux. Pour changer la couleur, il est possible d’appuyer sur la veilleuse ou sur la télécommande afin de choisir le mode d’éclairage. Cette veilleuse est en silicone souple écologique ; elle possède également un câble de chargement USB, elle est donc transportable facilement.

Tout comme la veilleuse hippo, elle est également de petite taille 11,9 × 10,4 × 9,3 cm, son temps de charge se situe entre 3 et 6 heures et son temps d’utilisation peut être de 10 à     15  heures.

La lampe aquarium, un excellent moyen d’apaiser tension et stress

https://bienetreautiste.com/products/lampe-aquarium

L’hypertension est souvent associée à l’autisme et cela provoque notamment des troubles visuels, mais également de la fatigue, des vertiges et des migraines. L’hypertension peut provoquer des AVC et causer des maladies cardiovasculaires. Le fait de regarder un aquarium aide à réguler la tension de façon significative et rapide. Les personnes autistes apprécieront l’effet apaisant de la lampe aquarium dans les moments où elles souffrent de migraines ou de troubles de la vision. Grâce à ses LED, elle propose sept couleurs différentes, qui apaisent et offrent une ambiance très douce. Il n’est pas étonnant que de nombreuses personnes autistes aiment les aquariums et se passionnent pour cela ; la lampe permet de procurer le même effet, sans devoir s’encombrer d’accessoires et de poissons.

La lampe aquarium est amusante, car il faut fabriquer le liquide qu’elle contient. Pour l’utiliser, il faut tout d’abord retirer la vis afin d’enlever le couvercle des piles et insérer trois piles AA. Il est également possible de connecter le câble d'alimentation USB. Afin de la remplir, il faut retirer le bouchon du haut du réservoir et le remplir d'eau. Ensuite, on pourra allumer l'interrupteur à la base de la lampe, et on pourra ajouter trois gouttes de savon ou de liquide vaisselle dans l'eau, puis laisser agir pendant une minute. Enfin, il est nécessaire de mettre à tremper les deux méduses dans l'eau et à l'envers, jusqu'à ce qu'elles soient complètement immergées. Si des bulles sont piégées, elles pourront être délogées en secouant les méduses vers le haut. Pour terminer, il suffit de replacer le bouchon sur le réservoir et de profiter du spectacle.

La lampe aquarium est assez grande, puisqu’elle mesure 14 cm × 28 cm et pèse 950 g. Elle est néanmoins transportable et rechargeable via un câble USB, ce qui est pratique en cas de voyage pour avoir un moyen de se relaxer si besoin. Ainsi, il sera possible de transporter cet aquarium artificiel, là où un vrai pourrait être difficilement emmené en vacances !

 

Les kaléidoscopes, les rois des stims toys visuels

https://bienetreautiste.com/products/kaleidoscopes

Le fait d’avoir une perception visuelle fine est une source de détente et d’apaisement pour une personne autiste. Ainsi, le kaléidoscope est un outil idéal pour aider à se régénérer par l’amusement.

Ce kaléidoscope est en plastique et fait de 20 cm à 30 cm, puisqu’il peut se tourner et s’étirer. Son coloris variera selon les stocks. Chaque rotation permet de voir le motif changer, différentes couleurs et formes vont se combiner pour offrir un spectacle magnifique. Avoir un kaléidoscope à portée de main est un bon moyen de trouver une source de satisfaction visuelle pour une personne autiste. Regarder les formes bouger et scruter les variations de couleurs permettra de s’immerger dans les perceptions sensorielles agréables. Le kaléidoscope permet ainsi de réaliser un véritable stim visuel. L’intensité du plaisir ressenti au travers de ces images sera d’autant plus grande que la personne autiste peut faire varier elle-même les couleurs et voir ce que cela produit à chaque fois qu’elle tournera le kaléidoscope. Le kaléidoscope permet de voir le monde autrement et de l’appréhender avec une vision plus colorée. Enfin, elle permettra d’apprécier le sens de la vision comme un moyen d’explorer et de s’émerveiller.


0 commentaire
Laisser un commentaire
SERVICE CLIENT

Besoin d'aide ? Notre équipe est à votre service 7j/7 pour toute question sur nos articles ou votre commande.

PAIEMENT EN 3X DÈS 100€

Échelonnez vos achats sur 3 mois sans frais supplémentaires !

PAIEMENTS SÉCURISÉS

Nous utilisons le cryptage SSL pour des paiements en toute sécurité avec Stripe & Paypal.

SATISFAIT OU REMBOURSÉ

Quelque chose ne va pas ? Vous avez 14 jours pour changer d'avis