Livraison GRATUITE à partir de 40,00€ d'achat

Les personnes autistes et leurs cinq sens : l’odorat

- MARIADNE GUINARD

Les personnes autistes et leurs cinq sens : l’odorat

Comme pour les autres sens l’odorat est vécu de façon spécifique pour une personne autiste, ainsi les sensations olfactives sont à prendre en compte dans le vécu autistique, voici dans cet article quelques explications quant au rapport autistique à l’odorat.

 

Une perception particulière, l’hypersensibilité olfactive

Le sens de l’odorat est comme le goût, un sens un peu négligé, voire oublié alors qu’il peut avoir une grande importance pour une personne et même avoir un impact dans les relations humaines. La personne autiste va ressentir très intensément ce rapport aux odeurs, et là où certaines personnes ne remarqueront même pas une sensation olfactive, la personne autiste pourra la percevoir et c’est en ce sens un atout dans le cas où cela permet d’anticiper un problème.

Lors de la livraison de gaz par un camion par exemple, les odeurs dégagées vont être vécues comme insoutenables pour une personne autiste qui devra quitter les lieux afin d’éviter de faire un malaise. Autour de la personne autiste tout le monde continue ses activités comme si rien ne se passait, et pourtant l’odeur est bien réelle mais n’incommodera pas outre mesure les autres. La plupart des personnes pourront avoir des symptômes similaires lors d’une réelle fuite de gaz, mais la personne autiste ressentira les effets avec une dose moindre. Ce qui est compliqué à vivre est aussi la difficulté sociale vécue dans ce contexte, si tout le monde trouve normal que l’odeur du gymnase soit forte, quelqu’un d’autiste pourra avoir du mal à retourner dans les lieux les fois suivantes parce que l’odeur est vécue comme beaucoup trop prégnante. Après être allée dans le gymnase même quelques minutes, elle ne pourra plus se débarrasser de cette odeur, c’est comme si l’odeur restait sur elle et cette odeur la dérangera pendant plusieurs jours, la simple pensée de retourner dans ce lieu provoquera automatiquement le même malaise.

Cependant pour une personne autiste une odeur peut devenir totalement envahissante et avoir des effets néfastes momentanément ou de façon durable. Ainsi l’odeur de certaines personnes peut provoquer un malaise et envahir la personne autiste durant des heures voire des jours, il n’est pas possible de se raisonner dans ces cas là et malheureusement cela influe sur la relation aux autres personnes. Les parfums artificiels sont en général très pénibles pour une personne autiste qui préférera le parfum léger des sous bois, ou l’odeur des personnes qu’elle apprécie particulièrement. Ainsi de nombreux lieux publics pourront être régulièrement évités par les personnes autistes à cause de leurs odeurs et des parfums beaucoup trop agressifs, en général les autistes ne supportent pas les déodorants sous forme d’aérosols.

Dans l’ouvrage d’Olga Bogdaschina, Questions sensorielles et perspectives dans l’Autisme et le Syndrome d’Asperger, des expériences sensorielles différentes, des mondes perceptifs différents, nous apprenons que « certains sujets autistes ont des sensibilités olfactives comparables à celles des chiens (Morris, 1999). Pour eux presque tous les types d’aliments « sentent trop fort » et ils ne « peuvent pas supporter » l’odeur des gens, même si ceux-ci sont très propres. Ils n’aiment pas certains aliments parce que leur « odeur » ou « goût » peut leur être insupportable (Rand). L’hypersensibilité éprouvée par les personnes autistes pour certains stimuli peut être comparée à des allergies (O’Neil 1999). La réaction allergique de Donna Williams à certains parfums lui donnait l’impression que l’intérieur de son nez, avait été tapissé avec de la glaise jusqu’à ses sourcils et certains parfums « brûlaient ses poumons » (Williams, 1996). » En effet, tout comme les animaux perçoivent le danger et les signaux, les personnes autistes ont souvent une perception de l’odeur bien plus fine que la moyenne.

Dans cet ouvrage nous apprenons également combien une odeur nouvelle peut être difficile à identifier pour une personne autiste, elle peut avoir des difficultés à savoir d’où elle provient, si elle vient de son propre corps, et ne saura pas comment traiter cette information. Ce sont ces paramètres qui vont être déclencheurs d’angoisses et perturber les repères et créer une sensation d’étrangeté qui peut aller jusqu’au traumatisme.  

 

Odeur et mémoire, le super pouvoir autistique

Les personnes autistes peuvent avoir de nombreux souvenirs grâce à leur mémoire olfactive. En effet telle la madeleine de Proust une odeur évoque un lieu, un moment, une personne, et permet aux personnes ultrasensibles aux odeurs de se replonger dans des moments heureux du passé, ou même de pouvoir mémoriser des choses. Le fait d’avoir un odorat très développé peut permettre de développer de nombreuses compétences, de connaître les premiers signaux d’un incendie, ou d’une fuite, mais également de repérer les maladies, ou les problèmes d’humidité d’un lieu. Jean-Baptiste Grenouille dans le roman de Patrick Suskind, Le Parfum, a une mémoire olfactive tellement poussée qu’il peut créer des parfums uniques et reproduire l’odeur corporelle d’une femme.

La sensibilité à l’odorat peut également expliquer un rapport très particulier à l’intimité partagée ; en effet, une personne aimée sera également appréciée pour ses odeurs, et la personne autiste pourra se souvenir toute sa vie de l’odeur d’un partenaire amoureux, grâce à ces évocations, elle pourra revivre un moment d’amour intense, et avoir une réminiscence très forte de ce qui a été partagé à ce moment là. Le parfum n’est pas seulement une odeur pour un autiste, c’est également une façon de vivre le monde et d’appréhender ses propres limites. Cela va permettre aux autistes de développer des facultés artistiques, de développer des compétences en termes d’œnologie ou de cuisine, ou encore de favoriser l’inspiration créatrice de façon générale, car la sensation forte peut augmenter les facultés à décrire les événements de manière poétique.

En revanche, ce super pouvoir implique aussi de ne pas pouvoir apprécier certaines personnes lorsque leur odeur ne convient pas à la personne autiste. Certains autistes aiment respirer les autres ou au contraire vont devoir se tenir éloignés et auront ainsi du mal à interagir de façon normale. L’hyposensibilité olfactive peut également expliquer le besoin de respirer les odeurs afin de compenser cette moindre perception olfactive.

 

Gérer et vivre la sensibilité olfactive : quelques fiches outils pour mieux gérer l’hypersensibilité olfactive

Le fait d’être ultrasensible aux odeurs peut être une source d’apaisement et un moyen de contourner ou de supplanter les autres stimulations sensorielles désagréables. Heureusement les odeurs ne sont pas seulement source de souffrance mais aussi de plaisirs, le parfum délicat de certaines fleurs, de la terre après la pluie, ou d’un gâteau qui cuit dans le four peuvent procurer une douce sensation et avoir un effet vraiment bénéfique pour une personne ultrasensible aux odeurs. L’odeur n’est pas seulement un signal, un indice ou une simple information, elle peut être réellement intégrée comme faisant partie d’un décor et de l’harmonie d’un lieu. Nous l’avons vu, l’odeur peut même induire des sensations internes qui vont jusqu’à modifier la perception de quelque chose et va réellement influer sur l’état émotionnel de la personne.

Afin de s’apaiser, les personnes autistes peuvent souvent respirer certaines odeurs et cette habitude peut permettre de créer des rituels réconfortants et relaxants. Les huiles essentielles de lavande, de mandarine, de bergamote sont recommandées pour apaiser, en cas d’angoisse très forte l’odeur puissante de la camomille peut réellement être d’un grand secours.

 

Les objets sensoriels pour stimuler l’olfaction

  • Le diffuseur d’huile essentielle

https://bienetreautiste.com/products/diffuseur-dhuiles-essentielles

 

Une personne autiste peut rester focalisée sur un problème et aura besoin de se relaxer pour réussir à sortir d’une vive anxiété. L’aromathérapie peut constituer un moyen efficace pour aider à se détendre. Grace à ce diffuseur la personne bénéficiera d’une douce brume et de son effet thérapeutique. Les LED ont de plus un effet relaxant, la lumière associée à l’huile essentielle de son choix aidera la personne à s’apaiser. L’avantage de ce diffuseur est qu’il a plusieurs fonctions, en effet, il est également un humidificateur d’air, et possède 7 couleurs différentes, qui peuvent changer ou rester fixes. L’intensité de la pulvérisation peut être ajustée. De plus une minuterie permettra de sélectionner la durée d’une heure, de 3 heures, ou de 6 heures, mais la diffusion pourra aussi se faire en continu, sans interruption. Mis à part l’achat d’huiles essentielles qui devra être réalisé à part, tout est fourni avec ce diffuseur puisqu’il est livré avec une télécommande afin d’effectuer les réglages à distance ainsi qu’un adaptateur secteur. Pour les enfants, il ne faut utiliser trop souvent les huiles essentielles, mais ils pourront également profiter de l’ambiance détente du diffuseur.

Pour utiliser le diffuseur il suffit de mettre 3 à 5 gouttes d’huile essentielle dans l’eau du réservoir, que vous aurez rempli au préalable. Ce diffuseur possède une contenance de 550 ml d’eau et il fait 16,9 x 13 cm, il peut ainsi être posé sur une table de chevet ou un petit bureau sans aucun inconvénient. Il existe deux versions, une en bois clair et une autre en bois foncé.

 

  • Le mini diffuseur d'huiles essentielles

 

https://bienetreautiste.com/products/mini-diffuseur-dhuiles-essentielles

 

Ce mini diffuseur offre des caractéristiques semblables au diffuseur déjà présenté, la minuterie est un peu différente puisqu’elle peut se régler sur 30 minutes, 60 minutes, 120 minutes, 180 minutes ou en continu, le diffuseur se branche sur un câble USB qui est fourni mais il ne possède ni télécommande, ni adaptateur secteur. Sa capacité est de 125 ml pour le réservoir d’eau, sa taille est de 13 x 7,5 cm, sa puissance est de 5 watt et sa zone de diffusion est de 11 à 20 m² soit la taille d’une chambre. Il est pratique car il peut être emporté partout ce qui est un avantage pour une personne autiste qui subit davantage de stress lorsqu’elle n’est pas chez elle et aura d’autant plus besoin de se relaxer et de bénéficier des bienfaits de l’aromathérapie.

 

  • Les roll-on

S’il n’est pas toujours possible d’avoir son diffuseur d’huile essentielle sur soi, il existe des roll-on à emporter partout, ils sont très utiles pour mettre dans son sac et pour avoir toujours une douce odeur à respirer sous la main. La bille permet d’appliquer l’huile sur son poignet ou sur ses tempes, la douce odeur pourra ensuite se diffuser petit à petit, ce qui est très pratique pour conduire ou pour respirer des huiles essentielles en toute discrétion. L’avantage des roll-on est qu’ils peuvent permettre de réaliser son propre mélange, il existe des tubes rechargeables, c’est donc un réel avantage économique et pour certaines personnes le fait de prendre le temps de les préparer sera déjà un bon moyen de se détendre. Pour le choix des huiles essentielles il est utile d’aller poser des questions en pharmacie et de faire un test de l’huile diluée au creux du coude afin de vérifier une éventuelle allergie. Il ne faut pas appliquer le produit à côté des yeux ou des muqueuses, l’odeur se diffusera même si elle est appliquée dans le cou ou sur le poignet.

 

  • Les thérapies TCC et EMDR

Si la personne autiste ne peut plus réaliser une activité comme par exemple la natation à cause de l’odeur du chlore, des thérapies existent pour aider à supporter et à surmonter les angoisses associées à l’odeur. Les thérapies comportementales et cognitives permettent de travailler sur les images mentales associées à une sensation et de petit à petit réintégrer des images positives ou moins pénibles par rapport à un contexte donné. Ces thérapies peuvent être associées à de l’hypnose qui va permettre d’induire une sensation agréable associée à un lieu, cela peut être l’hôpital, l’ambulance ou d’autres lieux chargés en odeurs. Cela ne rendra pas forcément le lieu agréable, mais aidera la personne à pouvoir à nouveau fréquenter ces endroits. L’EMDR va agir en profondeur grâce à une stimulation visuelle associée à des pensées, la sensation sera retraitée différemment par le cerveau, cela peut aider, dans certains cas, à cesser d’appréhender ou de se remémorer une sensation extrêmement pénible. Ce type de pratique n’est pas encore suffisamment développée pour savoir comment l’aborder de façon adaptée aux spécificités autistiques mais elles sont des pistes intéressantes pour permettre aux personnes autistes de vivre avec leurs particularités dans un monde surchargés d’odeurs envahissantes.


0 commentaire
Laisser un commentaire
SERVICE CLIENT

Besoin d'aide ? Notre équipe est à votre service 7j/7 pour toute question sur nos articles ou votre commande.

PAIEMENT EN 3X DÈS 100€

Échelonnez vos achats sur 3 mois sans frais supplémentaires !

PAIEMENTS SÉCURISÉS

Nous utilisons le cryptage SSL pour des paiements en toute sécurité avec Stripe & Paypal.

SATISFAIT OU REMBOURSÉ

Quelque chose ne va pas ? Vous avez 14 jours pour changer d'avis

Commandez en toute tranquillité avec :
Garantie Achat Tranquille : 4,99 €